Une maison trop calme et silencieuse est un facteur de risque de dépression chez l’enfant !!!

_

C’est ce qu’a révélé une étude menée par une équipe de chercheur en pédopsychiatrie : Une maison trop calme, sans bruits, ni musique peut entraver le développement psychologique de l’enfant et même causer la dépression.

Certains parents ont tendance à exiger le calme et le silence, poussant les enfants vers un isolement au sein de la famille et même en société.

Ceci réprime leur créativité et tue la curiosité et la joie de vivre naturelle chez l’enfant. Les chercheurs ont même relié les environnements familiaux calmes à un retard scolaire, des difficultés de communication, une addiction aux jeux vidéo et aux appareils électroniques, en plus de difficultés relationnelles et des dépressions chroniques.

Les psychologues concluent cette recherche par des recommandations vers un environnement plus joyeux, plus vivant pour l’enfant, avec plus de parole et d’écoute et beaucoup moins de virtuel, pour que l’enfant développe son imagination et sa créativité.