7 façons d’améliorer votre micro biome pour éviter la maladie de Parkinson

_

 Les patients atteints de la maladie de Parkinson sont connus pour lutter contre la constipation pendant une décennie avant que les symptômes neurologiques apparaissent, et une autre étude récente a révélé que les protéines impliquées dans la maladie se déplaçaient réellement de l’intestin au cerveau.

7 façons d'améliorer votre microbiome pour éviter la maladie de Parkinson

- Manger une large gamme d'aliments différents - surtout ceux à base de plantes pour assurer une diversification maximale des bactéries intestinales.

- Augmenter la consommation de légumes frais, de légumineuses, de haricots et de fruits pour optimiser votre consommation de fibres et viser la variété pour assurer la diversification des bactéries.

- Mangez des aliments traditionnellement fermentés et cultivés comme les légumes fermentés, le yaourt, le kéfir,...

- Mangez des aliments probiotiques tels que des amidons résistants trouvés dans les bananes, les papayes et les mangues non mûres, ainsi que les haricots blancs, les lentilles, les graines et les produits comme l'amidon de pomme de terre, l'amidon de tapioca et la farine de riz brun.

- Prenez un supplément de fibres. Si vous avez du mal à obtenir suffisamment de fibres dans votre alimentation, envisagez de prendre des graines de chia.

- Évitez les édulcorants artificiels.

- Mangez des aliments riches en polyphénols. Les polyphénols contribuent à nourrir les bactéries intestinales bénéfiques. Les bonnes sources comprennent le cacao brut (chocolat noir), les oignons, les myrtilles et le brocoli.